Pourquoi ?

Réalisations

Projets

Contacts

 

ASSOCIATION DOUNDIOUROU

 

 

Réalisations

A

     Le Campement

Point de départ de notre action, la construction du campement pour héberger des touristes visitant le Pays Dogon s'est déroulée de 2009 à fin 2010. Il est possible de loger une quinzaine de personnes dans les cases  et une dizaine sur les terrasses pour une nuit ''à la belle étoile '', moment unique quand on se trouve au Mali.Le campement possède  de plus une case cuisine pour la préparation de repas et un coin sanitaires avec WC et douches.

Le campement a reçu des visiteurs tout au long de l'année 2011 juste avant que les touristes abandonnent cette région face au risque terroriste venant du Nord qui se faisait pressant.Les revenus tirés de ces hébergements sont destinés au village et à lui seul et sont un plus dans la possibilité de subvenir aux besoins des enfants dans le domaine de la santé.

Depuis le mois de Septembre 2010 nous avons installé un panneau solaire dans ce campement qui permet d'avoir l'électricité dans le campement lui-même , mais qui permet également de recharger les piles et batteries utilisés par les villageois

VOIR

B

    L'Infirmerie .

   Amadou est le "soignant" du village. Il intervient auprès des habitants de Doundiourou, mais se rends également à Indelli  et Bégnématou ( en haut de la falaise ) et à Bagourou ou Yabatalou ( dans la plaine ) Tout ça, à pied , dans un rayon de 5 à 6 kilomètres. .

  Il reçoit beaucoup de monde directement à Doundiourou et quand nous avons vu dans quelles conditions il soignait ses malades, nous  avons tout de  suite pensé à construire un local adapté, un peu à l'écart du village , car soigner, entouré de poules, de chèvres, d'ânes et autres animaux ne nous paraissait pas être l'idéal, même si ces conditions sont souvent celles qu'on rencontre dans cette région du Mali.

Nous avons donc financé la construction d'un local de 2 pièces dont 1 qui sert de réserves et de pièce de réception pour les petits bobos , et 1 comportant 1 lit pour des cas plus importants ou pour les accouchements.

Les 2 pièces de l'infirmerie sont dotées de l'éclairage fourni par le panneau solaire du campement 

VOIR

C

 

    Le Riz

La saison des cultures en 2011 ( de Juin à Octobre ) n'a pas été bonne et les récoltes ( en Ocobre et Novembre ) n'ont pas eu un bon rendement.Les céréales sont stockées d'une récolte à l'autre et chaque famille se doit de ''tenir'' 1 an avec ce qui est produit chaque année.

En 2012 les stocks étaient très bas dès le mois de Juillet et il était évident que le village ne ferait pas  la jointure avec la récolte 2012 à venir.

Nous avons donc décidé de faire acheter 3 fois 500 kgs de riz en Juillet , Août et Septembre afin d'assurer un équilibre alimentaire surtout pour les enfants, face aux réserves défaillantes de mil et de sorgho qui ne pouvaient assurer une nouriture convenable et suffisante .De plus, les évènements subis par le Mali à cette époque, qui ont généré un nombre important de réfugiés venus du Nord du Pays, ont entraîné une augmentation du prix des céréales au point que de nombreuses familles étaient financièrement incapables de pouvoir acheter les compléments de nourriture nécessaires à un équilibre alimentaire 

VOIR

D

    Les Moutons

L'année 2013, l'année de la guerre avec l'incertitude et la peur, même si le Pays Dogon se trouvait assez loin du coeur des évènements ( environ 200 kms ) et jamais touché directement par ceux-ci . Cette année a bien sûr été une année noire pour tous ceux qui vivent du tourisme au Pays Dogon car pour la deuxième année consécutive, les toubabs n'étaient pas au rendez-vous, entraînant la fermeture de nombreux "fonds de commerce " vivants des activités touristiques .

Face à cette situation et étant malgré tout aux côtés du village nous avons pensé diversifier notre aide en mettant à dispostion des villageois des fonds destinés à l'achat de jeunes moutons pour l'élevage.La somme prêtée au village a permis à 10 familles d'acheter 1 mouton, payé par le micro-crédit.

Les moutons ont été élevés pendant environ 6/7 mois avant d'être revendus. Chaque mois , chaque famille bénéficiaire  du micro crédit a versé des intérêts qui ont été conservés. Lors de la vente des moutons, chacun a versé le prix du jeune mouton qui lui avait été avancé par le micro crédit, et a conservé le reste du prix de vente en bénéfice. En moyenne chacun a mutiplié par 2 la somme avancée, permettant ainsi à sa famille de bénéficier de revenus complémentaires.A la fin de cette campagne la totalité du capital avancé a été récupéré, ainsi que tous les intérêts mensuels versés, grossissant la somme disponible.

Cette bonne gestion des fonds vient de permettre au village de se lancer dans une deuxième opération d'élevage de moutons avec cette fois-ci la possibilté d'acquérir 12 moutons  pour 12 familles.

Dans cette opération  l'Association n'a fait que mettre à disposition des fonds et en laissant le village gérer la récupération mensuelle des intérêts et la récupération finale du capital avancé .

VOIR

E

   

 Le Jardin

Pour pallier à la diminution des ressources, les villageois avaient envisagé la création d'un jardin potager afin d'améliorer leur alimentation dont une partie ne peut plus être achetée,faute de moyens,sachant que l'éventuel surplus de production du jardin pourra être vendu sur les marchés et assurer un complément de revenus.

L'Association s'est lancée dans la réalisation de ce projet, fidèle à ses idées de développement du village dans ce qui touche la santé l'alimentation et l'humanitaire d'une manière générale.

Le jardin est terminé.Les travaux se sont déroulés en Mars et Avril 2015.

Le coût de ce projet est de 1 200 Euros ( grillage de 1,50M de haut, poteaux, béton pour scellements, portail métallique..)

Le jardin a une surface de 2 500 m² ( 50M x 50M ) et il est clos et sécurisé par du grillage afin de l'isoler des différents animaux qui divaguent en permanence ( volailles,moutons, ânes etc ..) et équipé d'un portail permettant l'accès à des charettes.

Le village a attribué une petite surface à chaque famille qui le souhaitait afin de faire des cultures de légumes,complémentaires aux céréales habituelles ( mil, sorgho etc..)

 

VOIR

 

F

  

  Le Puits

L’Association  Doundiourou avait en projet de construire un puits supplémentaire pour le village, et assurer ainsi le maintien de l’accès à l’eau qui devenait déficient depuis quelques temps du fait que les puits existants étaient en mauvais état, et impossibles à restaurer.

  Ce projet a pu se réaliser grâce à beaucoup de générosités.

  Le chantier était initialement prévu courant Décembre 2015, mais il a été repoussé à Janvier 2016 afin que le niveau de la nappe phréatique soit assez bas après la saison des pluies.

Les travaux ont débuté le 7 Janvier 2016 et se sont achevés dans les derniers jours de Février. Ils ont été réalisés par  l'équipe de maçons et de puisatiers habituellement utilisée par l’Association CSO Mali basée près de Tarbes, qui intervient elle aussi dans plusieurs villages du Pays Dogon et qui maîtrise parfaitement ce genre de chantier.

L'Association CSO a donc fait réaliser ce chantier, en notre nom, et à prix coûtant en utilisant sa logistique habituelle.

Merci à Claude et à Emma.

Le devis initial s'élevait à la somme de 2 000 Euros.

Le puits à été creusé à la PELLE et à la PIOCHE. Chaque mètre creusé a été coffré par des moules apportés par les puisatiers ce qui a permis ensuite de bétonner le pourtour du puits. Après séchage d'une journée, le coffrage est démonté et le mètre suivant est creusé etc...

Le puits a été terminé fin Février 2016. Il a une profondeur d’une quinzaine de mètres et à ce niveau il a environ 5 mètres de réserve d’eau, soit environ 12 à 15 M3.

Le chantier s'est achevé avec un surcoût, car à une profondeur de 10 mètres, les puisatiers ont rencontré une zône rocheuse  qui a nécessité  1 semaine de travail supplémentaire avec mini-dynamitage des roches tous les jours.

Ce puits est fini par une une margelle de sécurité, et par un mur d'enceinte de protection contre le bétail.

 

VOIR

 

 

Haut de page

Copyright  ML   -  2017